MONIQUE

TRÉHARD

 

 

 

 

Nous sommes des enfants de France

 

•  La Marseillaise des enfants

•  Chant de la Liberté

•  Chant de l’Égalité

•  Chant de la Fraternité

•  Hymne à notre pays *

 

(*) Pour des raisons protocolaires, les paroles

de la Marseillaise des enfants sont aussi chantées

sur une autre musique.

BONJOUR À TOUS

Je suis heureuse de vous présenter mon onzième CD.

Concernant la Marseillaise des enfants, mon but n’est pas de remplacer notre hymne national, mais de permettre tout simplement aux enfants de le chanter avec leurs propres mots.

Création

Ces chansons ont été écrites à partir d’un travail

sur les mots, les idées, le jeu, la poésie...

 

avec les enfants des écoles de Haute-Savoie de Seynod et de Cruseilles, du Centre Aéré de la Bergue, sous l’attention bienveillante de Monique Tréhard qui en a ensuite composé les musiques.

Et c’est avec quelques élèves de la petite école de St-Eusèbe

que La Marseillaise des enfants a vu le jour.

Camille

 

Si la France était une fleur ? Elle serait une rose.

 

Rose rouge et l’amour

dessine la chaleur d’un coquelicot endormi.

Paul

 

Si la France était un poème ? Elle serait un poème libre.

 

Le poème a déserté les rimes

Il peut enfin chuchoter le vent de la douceur.

 

Lola, Bastien, Julia, Léa, Nathan, Johan, Camille, Laurie, Léo, Axelle, Capucine ont également participé à l’écriture de La Marseillaise des enfants.

Lysa

 

Si la France était une partie du corps ? Elle serait une main.

 

Les mains noires d’ébène sculptent en silence un chemin de liberté

Les mains blanches, elles, apprivoisent lentement la neige.

Jade

 

Si la France était un arbre ? Elle serait un saule pleureur.

 

Pleure le saule de chagrin

La terre a chaud... dehors les enfants jouent.

Léo

 

Si la France était un sentiment ? Elle serait la joie.

 

La joie gomme une à une

Les couleurs calfeutrées de la tristesse.

Inès

 

Si la France était un fruit ? Elle serait une cerise.

 

Allez les garçons croquez-les sous l’arbre et crachez les noyaux

Les filles, elles, boucles de cerises aux oreilles sont belles.

Charlotte

 

Si la France était une saison ? Elle serait le printemps.

 

Regardez ! Le printemps aspire les poussières de l’hiver

Les fleurs se maquillent les pétales, elles n’ont plus qu’à sortir.

L’équipe...

 

Chant & Piano : Monique Tréhard

Violoncelle : Cécile Pérot

Direction artistique : Damien Giraud

Graphisme : Mathieu Jaffro

 

Enregistré et mixé au studio Golgoth 43

8 Mai 2012

Les enfants des écoles de Seynod chantent la Liberté, l’Égalité, la Fraternité.

11 Octobre 2013

Les enfants des écoles de Seynod chantent

La Marseillaise des enfants devant un public très ému.

18 Octobre 2013

Reportage - France Bleu Pays de Savoie

11 Novembre 2013

Manuel Valls remet à Sylvie Gillet de Thorey les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur, devant un parterre de 800 personnes.

 

C’est à cette occasion que La Marseillaise des enfants est chantée pour

la première fois en public par Monique Tréhard, accompagnée au violoncelle par Cécile Pérot.

 

L’assistance, femmes et hommes de tous âges et de tous horizons politiques,

fait une ovation unanime à cette Marseillaise.

11 Novembre 2014

La Marseillaise des enfants est chantée par des enfants

de l’école de St-Eusèbe, là où elle a été créée.

Pédagogie

Afin que les enfants puissent apprendre et chanter ces chants, les accompagnements instrumentaux sont enregistrés à la suite des cinq pièces dans la tonalité des enfants.

 

Afin d’aider les pédagogues à faire apprendre ces chants, un livret pédagogique est disponible comprenant les partitions, des conseils pour l’aide à l’apprentissage et à l’interprétation, ainsi que quelques exercices de préparation et d’échauffement vocal.

Quelques extraits du livret pédagogique

 

… La ligne mélodique, correspondant au phrasé de chaque couplet et de chaque refrain, est jouée au piano. Les pédagogues n’étant pas forcément lecteurs de partitions peuvent ainsi apprendre et retransmettre aux enfants les mélodies et les rythmes correspondants.

 

… Il est indispensable que les enfants sachent précisément de quoi il est question. Ces 5 chants ont une coloration poétique voulue. Il est donc intéressant que ceux-ci expriment ce qu’ils ressentent, ce qu’ils comprennent devant tel mot, telle phrase.

 

… Définir les climats des couplets et des refrains. Tristes, gais, beaux, émouvants, violents... Chaque enfant peut faire appel à des images personnelles pouvant illustrer divers sentiments.

 

… Ne jamais faire chanter des enfants trop fort, seule l’attaque des mots essentiels est plus accentuée.

 

Pour les enfants qui ne chantent pas très justes... les repérer discrètement et les mélanger à un groupe d’enfants “justes”. En aucun cas ne les mettre en situation d’échec... et ils ont aussi le droit de chanter comme les autres…

 

… AR-TI-CU-LER chaque syllabe du mot en l’accentuant est i-nu-ti-le. Pour la bonne compréhension d’un mot, il suffit de bien préparer les premières lettres du mot sur les lèvres et de les dire avec un léger soutien.

 

EXEMPLE. Liberté. C’est l’attaque de la syllabe Li qui donnera l’articulation globale du mot.

Presse

 

... un grand classique est né. À écouter d’urgence le 11 novembre.

 

Allons, enfants de Monique Tréhard, chantons votre Marseillaise.

 

L’histoire d’une belle idée

 

« Je n’ai jamais eu la prétention de changer la Marseillaise » assure Monique Tréhard. Et ne lui parlez pas de sondage pour savoir si les gens donnent leur préférence à l’une plutôt qu’à l’autre, au risque de la chafouiner. C’est une autre version qu’elle propose, celle des enfants, voilà tout.

 

D’ailleurs, elle va transformer la musique, de deux temps (propre à une marche militaire) à quatre temps. Et surtout, elle va habiller la mélodie de son piano et du violoncelle de la grande et douce Cécile Pérot.

 

Les paroles de Rouget de Lisle serviront, pour leur part, de base de travail. « Je les ai décortiquées avec les petits écoliers et l’institutrice de Saint-Eusèbe ».

 

« Il s’agissait de réfléchir sur le sens et la portée des mots. Comprendre cette chanson dure et de révolte. Puis, le travail a consisté à leur demander s’ils aimaient la France et pourquoi  ? » explique-t-elle.

 

Les réponses sont unanimes. Les raisons ? Pour ses couleurs : le bleu de la mer, le blanc de la neige et le rouge du soleil couchant. Le drapeau était planté. Et les enfants de dire leur volonté de grandir dans ce pays, de pouvoir y travailler, sans être exposé à la pollution (« Respirer des matins de Liberté, des parfums aux senteurs de muguet »). Et de vivre ensemble (« Dessiner sur le même cahier, des portes qui s’ouvrent sur la Fraternité »).

 

«  Le résultat est vraiment bouleversant pour le sérieux, la lucidité des enfants, la force qui émane d’eux. Il ne faut pas se soucier pour leur avenir, ils sont là et bien là  “Ces enfants de France” ».

 

Krystel Bablée, Le Dauphiné Libérée du 1er novembre 2013.

 J’ai envoyé les textes de ces chants à la présidence de la République qui m’a répondu ceci :

 

... Vous avez bien voulu faire parvenir au Président de la République les textes que vous avez réalisés avec des enfants dans le cadre d’ateliers d’écriture, sous l’impulsion de la Fédération des Œuvres Laïques de Haute-Savoie.

 

M. François Hollande m’a chargé de vous remercier de votre aimable transmission et de vous complimenter pour ces compositions qui contribuent à transmettre les valeurs fondamentales de Liberté, d’Égalité et de Fraternité et à favoriser la citoyenneté et le vivre ensemble ...

Contact

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

webDesign / Pinguino Création